Le robot IA de Klarna a provoqué le krach du géant français en bourse

Klarna semble fascinée par les possibilités de la technologie de l’IA. Lorsque la société a publié ses états financiers cette semaine, elle s’est d’abord décrite comme un fournisseur de paiements et un assistant commercial alimentés par l’IA.

La veille, Klarna avait présenté des chiffres sur l’état des lieux de l’assistant d’IA auto-développé et lancé en janvier. Sébastien Siemiatkowski semble très heureux.

À ce jour, le robot IA de Klarna a effectué le travail de 700 employés du service client à temps plein. On estime que l’assistant IA entraînera pour Klarna une amélioration des bénéfices de 40 millions de dollars, soit l’équivalent de 413 millions de couronnes suédoises, en 2024.

Un assistant IA pour remplacer 700 collaborateurs du service client. Ces chiffres ont trouvé un écho dans le monde entier.

DI Numérique écrit que l’annonce par Klarna du géant français des centres d’appels Teleperformance, qui loue du personnel à d’autres sociétés, a fait sensation à la Bourse de Paris. L’action a perdu au maximum 29 pour cent, mais a clôturé mercredi soir avec une perte de 14 pour cent.

Teleperformance a même publié un communiqué de presse à propos de la baisse des prix, précisant que le développement de l’IA et de Klarna n’aurait en aucun cas un impact direct sur les opérations commerciales de l’entreprise. Mais pas plus tard qu’en 2022, Teleperformance indiquait dans son rapport annuel que l’entreprise avait reçu des commandes du géant suédois de la fintech via des filiales dans plusieurs pays, dont la Suède.

Le collègue industriel américain Concentrix Corp a également été séduit par l’annonce de Klarna hier.

Au moment de la rédaction de cet article, l’action Teleperformance est en hausse d’environ 3 pour cent.

Vous voulez être le premier avec les dernières nouveautés ? Télécharger Application Breakits ici et activez les push – vous ne manquerez plus aucune nouvelle importante.

Joël Reyer

"Pionnier de la cuisine. Expert de la culture pop. Passionné de réseaux sociaux. Évangéliste de la musique."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *