Le concert religieux d’Anna von Hausswolff a été arrêté par des militants catholiques

La chanteuse et compositrice Anna von Hausswolff devait jouer mardi à l’église Notre-Dame du Bon-Port de Nantes. Mais le concert a été annulé après avoir été bloqué par des fondamentalistes catholiques qui pensent qu’Anna von Hausswolff et sa musique sont sataniques.

Le concert était complet, mais lorsque le public était sur le point d’entrer dans l’église, un groupe d’opposants s’est tenu près du concert et a bloqué l’entrée en chantant: « Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs. »

« Angoissant »

Anna von Hausswolff écrit sur son Instagram que c’était une « situation effrayante, tendue et triste ».

« Je suis choqué. Nous savions que les manifestants pouvaient se présenter, mais pas dans cette foule, et quand ils ont commencé à entrer dans l’église, en plus de crier et de chanter devant la porte, cela a commencé à faire peur. Ils ont bloqué l’entrée et 400 fans en colère ont commencé à perdre patience et à la fin nous avons dû annuler pour des raisons de sécurité », écrit-elle à Kulturnyheterna.

À cause des manifestants, la décision avait été prise peu de temps auparavant de changer le concert, mais cela n’a pas aidé, écrit von Hausswolff.

La veille du concert, il y avait un article dans un journal catholique conservateur disant que j’étais une « grande prêtresse des harmonies sataniques » et cet article nous a fait changer d’église. Mais les fondamentalistes ont eu une dent sanglante et ont décidé de nous suivre dans la nouvelle église.

Condamner les fondamentalistes

Anna von Hausswolff est connue pour utiliser orgues dans leur musique, et est actuellement en tournée, se produisant dans des églises à travers l’Europe. Sa musique et l’esthétique de sa couverture d’album penchent souvent vers le gothique, et selon le blog Le Salon Beige, von Hausswolff chante métaphoriquement comment elle « a fait l’amour avec le diable » dans la chanson Pills.

Les représentants des autorités françaises à Nantes ont condamné les actions des fondamentalistes religieux. Le premier adjoint au maire de Nantes, Bassem Asseh, a écrit sur Twitter que « des radicaux intolérants assurent qu’un concert est annulé alors qu’il était prévu en accord avec l’église ».

Marin Jordan

"Érudit en musique. Accro du Web professionnel. Ninja typique des réseaux sociaux. Troublemaker primé. Adepte de la culture pop diabolique."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.