Le chef d’orchestre vedette russe résume : « Les artistes sont victimes de la culture de l’abandon »

Le chef d’orchestre Tugan Sokhiev occupe des postes prestigieux au Théâtre Bolchoï de Moscou et à l’Orchestre National du Capitole de Toulouse. Maintenant, il quitte les deux départements.

– Je suis obligé de faire le choix impossible entre mes chers collègues de Russie et de France, écrit-il.

Depuis que la Russie a envahi l’Ukraine, plusieurs musiciens russes ont été transférés, Le chef d’orchestre Valery Gergiev a été licencié de son poste à l’Orchestre philharmonique de Munich. Tugan Sokhiev écrit qu’il est contre toute forme de conflit, mais que la musique est un moyen de rassembler les gens.

– Je suis très fier d’être chef d’orchestre d’un pays à la culture aussi riche que la Russie et je suis aussi très fier de faire partie de la scène musicale française. La musique rassemble des gens et des artistes de différents continents et cultures.

« Forcé de choisir entre Tchaïkovski et Beethoven »

Tugan Sokhiev pense que les artistes russes sont victimes de la culture de l’annulation.

– Bientôt je serai obligé de choisir entre Tchaïkovski, Stravinski, Chostakovitch et Beethoven, Brahms, Debussy, écrit-il.

Alors que de nombreuses institutions musicales boycottent la Russie, d’autres choisissent d’ignorer la politique. La Fondation Cliburn au Texas accueillera la semaine prochaine 15 pianistes nés en Russie.

« Nous pouvons aider le monde en nous défendant et en nous concentrant sur la musique et les artistes », a déclaré le président de la fondation au New York Times.

Marin Jordan

"Érudit en musique. Accro du Web professionnel. Ninja typique des réseaux sociaux. Troublemaker primé. Adepte de la culture pop diabolique."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.