Large critique politique : « Trois diplomates éprouvés ne suffisent pas »

Un pays après l’autre dans l’UE a décidé d’expulser des diplomates russes. Allemagne 40, France 35, Italie 30, Espagne 25, Danemark 15.

Lorsque la ministre des Affaires étrangères Ann Linde a annoncé mardi que la Suède n’expulsait que trois diplomates russes, beaucoup ont réagi au nombre.

– Trois, ce n’est pas assez. Si la police de sécurité dit qu’un tiers des diplomates russes sont des agents des services secrets, alors ce tiers aurait dû être expulsé, déclare Hans Wallmark, porte-parole de la politique étrangère des modérés.

Parti du centre : « C’est faible »

Annie Lööf, leader du Parti du centre, écrit Twitter« La Suède doit immédiatement expulser les agents secrets désignés de Russie et de Biélorussie. »

Le parti estime que trois diplomates ne suffisent pas.

– C’était faible, il n’y a plus qu’à expulser de Suède, écrit Kerstin Lundgren, porte-parole de la politique étrangère, dans un commentaire.

Mikael Oscarsson, porte-parole de la politique étrangère des chrétiens-démocrates, a également réagi au chiffre.

– Je pense que c’est incompréhensible, tant pour le peuple suédois que pour le monde extérieur. C’est étrange que tu n’écoutes pas Säpo, dit-il à TT.

Démocrates suédois : « Incroyable »

Les démocrates suédois pensent également que trois ne suffisent pas quand Säpo juge que dix sont des agents secrets.

– J’ai déjà déclaré le 26 février, deux jours après le début de l’invasion à grande échelle de l’Ukraine, que la Suède devrait expulser les officiers de renseignement russes opérant dans notre pays sous couverture diplomatique. Je salue le fait que le gouvernement s’oriente maintenant dans cette direction, mais il est un peu surprenant qu’il n’envisage pas d’expulser beaucoup plus de personnes, à l’instar de nos pays voisins. L’action du gouvernement est symbolique mais insuffisante, écrit Aron Emilsson, porte-parole de la politique étrangère des démocrates suédois, dans un commentaire.

Dans un commentaire à SVT, Die Linke écrit qu’il suppose que le gouvernement écoutera les évaluations de Säpo.

« Il semble y avoir plus de diplomates russes qui pourraient être candidats à l’expulsion, et je suppose que le gouvernement ici est très clair avec la Russie et écoute attentivement les évaluations de Säpo », écrit Hanna Gunnarsson, porte-parole de la politique de défense du parti de gauche.

Et le porte-parole du Parti vert, Per Bolund, se félicite de la nouvelle de l’expulsion.

« C’est une bonne chose que la Suède expulse les trois diplomates russes impliqués dans des activités de renseignement illégales. Maintenant, la Suède doit également frapper Poutine là où cela compte le plus et arrêter le pétrole et le gaz russes », a écrit Per Bolund dans un commentaire à SVT.

Marin Jordan

"Érudit en musique. Accro du Web professionnel. Ninja typique des réseaux sociaux. Troublemaker primé. Adepte de la culture pop diabolique."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.