La grave situation sécuritaire au centre de la réunion informelle des ministres de la défense de l’UE

La réunion a débuté le 12 janvier par une discussion conjointe avec le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, et le secrétaire général adjoint des Nations unies pour les opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix. La situation sécuritaire et l’influence des acteurs étatiques et non étatiques dans les zones prioritaires ont été discutées. L’opinion commune était que l’UE et d’autres acteurs internationaux devaient agir ensemble pour contrecarrer la création du soi-disant Groupe Wagner au Mali. La Suède est très préoccupée par les informations selon lesquelles le groupe Wagner mène des activités au Mali.

La situation sécuritaire en Europe

La réunion informelle des ministres de la Défense a été dominée par la grave situation sécuritaire en Europe, avec un accent sur la situation en Ukraine et autour de l’Ukraine et les actions extérieures de la Russie, ainsi que sur les réunions des États-Unis, de l’OTAN et de l’OSCE avec la Russie au cours de la semaine.

– L’ordre de sécurité européen est menacé par les actions de la Russie, ce qui est inacceptable. Le système de sécurité européen n’est pas négociable, déclare Peter Hultqvist et poursuit :

– Le droit international doit être respecté et respecté. Cela inclut le droit de chaque pays de prendre ses propres décisions en matière de politique de sécurité. Notre stratégie est de construire la sécurité avec d’autres. Nous sommes maintenant un partenaire respecté qui aide à assurer la sécurité. Ce que nous faisons relève de notre propre décision et est basé sur les décisions du Parlement suédois. C’est comme ça que ça devrait rester. Il n’y a pas de place pour le compromis, déclare le ministre de la Défense Peter Hultqvist.

Enjeux de l’espace et de la défense spatiale

Les questions spatiales étaient un autre point à l’ordre du jour. La Suède soutient la poursuite des travaux sur l’élaboration d’une stratégie de l’UE pour la sécurité et la défense spatiales et se réjouit de poursuivre le processus pendant la présidence suédoise de l’UE au printemps 2023.

Poursuite de la discussion sur la boussole stratégique de l’UE

La réunion s’est terminée le 13 janvier par un déjeuner de travail conjoint au cours duquel les ministres de la défense et des affaires étrangères ont discuté de la poursuite des travaux sur la boussole stratégique de l’UE. La Suède se félicite du développement de la boussole stratégique pour renforcer la coopération de l’UE en matière de sécurité et de défense. La Suède veut une UE forte qui puisse assumer davantage la responsabilité de sa propre sécurité, mais souligne également l’importance de la coopération avec les partenaires de l’UE et d’un lien transatlantique fort et continu. La boussole stratégique sera adoptée au printemps 2022.

Marin Jordan

"Érudit en musique. Accro du Web professionnel. Ninja typique des réseaux sociaux. Troublemaker primé. Adepte de la culture pop diabolique."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.