Football : Jens Cajuste quitte Midtjylland – prêt pour le Reims français

Après trois ans et demi à Midtjylland, au Danemark, l’ancien joueur d’Örgryte Jens Cajuste quitte désormais le football scandinave. Ce soir, il a été présenté au Stade de Reims, où il a signé un contrat de quatre ans.

« C’est très amusant et en même temps je ressens beaucoup de soulagement », a-t-il déclaré à Aftonbladet.

Ligue 1

  • Fabio Grosso

    L’entraîneur de Lyon ensanglanté après l’attaque du bus des joueurs – match reporté

  • Le gardien du PSG cambriolé chez lui – ligoté

« J’ai de la concurrence »

Le directeur sportif de Reims Pol-Edouard Caillot dit à Reims site web qu’ils avaient depuis longtemps un œil sur Cajuste, 22 ans.

– Nous avons été l’un des premiers clubs à s’intéresser à Jens. Ensuite, les choses sont vite arrivées au point où nous avons été confrontés à la concurrence d’autres grands clubs européens. Mais la relation que nous avions déjà construite avec le joueur et son entourage était cruciale, dit-il, ajoutant :

– Le joueur avait déjà eu une idée de notre projet et de notre évolution au fil des années.

– Le fait que nous puissions recruter ici un joueur du calibre de Jens montre clairement que nous avons désormais atteint un nouveau niveau avec le club, que nous pouvons attirer l’un des meilleurs espoirs d’avenir d’Europe.

« C’est très amusant »

Le montant que doit payer le 14e Reims n’a pas été rendu public, mais il est bruyant Le journal du soir et danois BT Il s’agit d’une indemnité de transfert d’un peu plus de 100 millions de SEK, soit dans ce cas le double de l’indemnité de transfert la plus élevée de Reims à ce jour et du dixième plus gros transfert de joueur suédois de tous les temps.

– C’est très amusant. « C’est la preuve que moi et toutes les personnes impliquées avons fait du bon travail », dit-il en riant à Aftonbladet.

CUT : Cajuste est prêt pour la suite de sa carrière (27 août)

Aimeri Arthur

"Ami des animaux partout. Explorateur sans vergogne. Geek maléfique des voyages. Spécialiste de la musique hardcore."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *